03 25 72 15 50

Le Challenge « services hôteliers »

s’est déroulé lundi 2 mai 2016 à l’hôtel de la Gare

« Plus on prend de la hauteur, plus on voit loin. » (Proverbe chinois)

Les concours proposés à nos lycéens quel que soit le domaine, sont en effet l’occasion pour eux de grandir. Attention, n’allez pas nous faire dire que notre corps prend quelques cm à chaque fois que l’on participe à un concours. N’allez pas nous faire dire non plus qu’il suffit à un myope de monter sur un tabouret pour y percevoir mieux le lointain. Le tabouret ne remplace pas les lunettes. Vous connaissez l’expression « grandir dans sa tête ». Et bien, c’est un peu cela. On gagne en assurance, en curiosité, en maturité …. On élargit notre champ de vision des connaissances.

Il est évident que ce lundi 2 mai 2016 les différents concurrents éprouvaient une certaine fébrilité, bien légitime. Ce stress a le choix de prendre deux directions :

  • La première direction, pessimiste freine le candidat dans son élan, paralyse sa pensée, anesthésie sa capacité de réflexion, anéantit son ambition. On le nomme le mauvais stress, celui qui nous empêche quotidiennement de progresser;
  • La deuxième direction vous chuchote inlassablement dans le creux de oreille une phrase d’Antoine de Saint Exupéry : « Ce que d’autres ont réussi, on peut toujours le réussir ».

De nature optimiste, cette direction pousse le candidat à réussir, stimule sa pensée, augmente sa capacité de réflexion, accompagne son ambition. On le qualifie de bon stress, celui qui donne confiance, confiance qui nous aide pour mener à bien notre vie personnelle et professionnelle.

Attention, cela ne signifie nullement que les candidats qui n’ont pas gagné, ont développé du mauvais stress. D’ailleurs, ne pas gagner un concours, ne signifie pas le perdre. Car on gagne la reconnaissance, celle d’avoir participé, celle de s’être lancé un défi, celle d’analyser ses erreurs.

Et oui, à l’énoncé des résultats, parfois même avant qu’ils ne soient prononcés, on opère une intime et minutieuse analyse de cette nouvelle expérience (nos forces, nos faiblesses) pour rebondir sur la prochaine aventure, afin de voir encore plus loin.

Le challenge Services hôteliers existe depuis 5 années.

Il est composé de 4 épreuves chronométrées:

  • Réaliser le contrôle de la chambre : 10 erreurs à repérer en 10 mn
  • Réaliser un lit d’une personne à blanc chrono : 10 mn
  • Servir un plateau de petit déjeuner en chambre : 20 mn
  • Effectuer une analyse sensorielle d’un produit du petit déjeuner : 15 mn

On demande au candidat de courir un marathon en sprintant. L’effort et la concentration attendus sont intenses et longs.

Tout métier s’apprend. Les élèves de CAP services hôteliers ne détiennent pas dès leur arrivée en formation les savoir-faire, les savoir-être et le savoir spécifiques à l’obtention du diplôme.

Il est important de valoriser cette filière et ce challenge est l’occasion de la médiatiser.

Pour tout concours digne de ce nom, le jury doit être composé de personnalités qualifiées. Et bien c’est le cas.

Un partenaire s’impose : M.Galy, président de la chambre syndicale hôtelière, directeur de l’hôtel de la Gare.

Une inspectrice s’engage : Mme Poletti, IEN éco-gestion ayant en charge la filière

Deux chefs de travaux s’impliquent : Mme Billouet et M.Dezaphi

Voilà la composition du jury du challenge services hôteliers 2016.

Sans candidat pas de challenge et pas de challenge non plus sans formateur.

Des enseignants s’appliquent à transmettre et évaluer : M.Budor, M.Mialhe, Mme Valle, M.Kallouch, Mme Monturet, Mme Liétard, professeurs au lycée Herriot pour les uns, au lycée Oehmichen pour les autres.

Ce fut une belle journée pour les quatre finalistes de terminale CAP services hôteliers :

Flora Mac Donald et Erwan Feuillet représentaient le lycée Herriot ;

Axelle Verbrugge et Laetitia Ponsard le lycée Oehmichen de Châlons en Champagne.

Erwan Feuillet remporte le titre individuel. La classe de terminale CAP services hôteliers du lycée Oehmichen le titre collectif.

Nous félicitons tous les participants et bien sûr les nombreux partenaires associés à cette manifestation.

Le Challenge « services hôteliers » Le Challenge « services hôteliers »