03 25 72 15 50

SOTIE SCOLAIRE A PARIS CLASSE D’OPTION ET SPECIALITE ART DANSE

 

Ce mercredi 6 novembre 2019, les élèves de première et terminale de l’enseignement art danse (option et spécialité) ont effectué une sortie scolaire à Paris.

A la fondation Louis Vuitton, les élèves ont approfondi la thématique art et architecture autour de l’exposition consacrée à Charlotte Perriand (1903-1999).  Cette architecte et créatrice designer française aborde les liens entre art, architecture et design. L’exposition retrace l’œuvre de cette artiste féminine qui anticipe les débats contemporains autour de la place de la femme et de la nature dans notre société. Charlotte Perriand élabore une vision de la synthèse des arts qui incarne la modernité autour d’une approche écologique et humaniste.

 

A l’occasion de l‘anniversaire des 350 ans de l’opéra Garnier, le musée d’Orsay propose une exposition d’Edgar Degas (1834-1917) et l’Opéra. Les élèves ont observé la diversité des supports utilisés par l’artiste dont notamment des peintures, des estampes, des dessins, des sculptures, des éventails et même des négatifs sous verres, ainsi que les documents d’archive et les maquettes en 3D … soit plus de 200 œuvres en provenance de différents pays (Edimbourg, Glasgow, Bâle, Chicago, Memphis, New York, Washington, Los Angeles, Tokyo).

La visite guidée a permis d’approfondir l’univers de Degas fasciné par la danse, le mouvement et la couleur. Malgré son handicap, l’artiste n’a cessé d’explorer l’univers des ballerines, en fréquentant l’opéra, en assistant aux répétitions des ballets, en campant dans ses œuvres l’ambiance réaliste de l’univers des danseuses au XIXéme siècle.

 

En soirée, à l’opéra Garnier, les élèves ont apprécié la chorographie Body and Soul (corps et âme) de la chorégraphe canadienne Crystal Pite. Le propos chorégraphique articule la notion de dualité et décline en 3 actes : des duos de danseurs, des duos de groupes de danseurs jusqu’au duo entre le corps et l’âme. Pour matérialiser cette dualité, la chorégraphe utilise une voix off qui résonne dans les corps avec à chaque tableau des subtiles nuances. Les élèves ont été fascinés par la virtuosité des 41 interprètes du corps de ballet de l’opéra de Paris.

 

 

Sabrina MIEUR